Tour de France – 6e étape : Pierre Latour 2e

PIERRE LATOUR: »Il n’a pas manqué grand chose « 

« Il n’a pas manqué grand chose. Avec Alexis (Vuillermoz), on s’était dit qu’on ferait l’arrivée si on était placés
et si Romain (Bardet) n’avait pas de problème. Je pensais que c’était le cas au pied de la dernière montée. J’ai fait un effort à un peu plus d’un kilomètre de l’arrivée pour remonter. Dan (Martin) a attaqué. Quand j’ai vu que ça tamponnait avec Richie (Porte), je me suis dit ‘il faut y aller’. Le vent venait de la droite, pour cette raison j’ai collé les barrières. Il m’a manqué un peu. Romain perd 30 secondes aujourd’hui, c’est pénible mais ce n’est pas énorme sur trois semaines. On rattrapera le temps plus tard. »
PIERRE LATOUR

ROMAIN BARDET : »Ce sont les aléas du sport »

« Ma roue arrière s’est cassée. J’ai dû changer de vélo avec Tony (Gallopin) à trois kilomètres de l’arrivée. Un effort qui m’a été fatal dans le Mur. Ce n’est jamais bon de perdre du temps. Ca roulait très vite quand mon problème est arrivé. Ce sont les aléas du sport. A part ça tout va bien. Il y a toujours des rebondissements sur le Tour de France. Aujourd’hui, la chance n’était simplement pas de notre côté. »ROMAIN BARDET