Romain Bardet 2ème sur les Strade Bianche !

ROMAIN BARDET : « UNE JOURNÉE DE GUERRIERS »

« C’est une vraie course comme je les aime. Les hommes les plus forts se sont retrouvés devant. J’ai été parfaitement épaulé par l’équipe et, pour une découverte, je me suis régalé. A un moment, j’ai pensé à la victoire mais c’est déjà très bien d’être sur le podium. Tiesj Benoot était le plus fort. J’ai fait de mon mieux. Il ne fallait pas 10 km de plus. Les Strade Bianche, c’est du pur cyclisme. Une journée de guerriers et j’adore cela. J’étais impatient de courir ces courses où on flirte avec nos limites. Aussi, je suis content d’être sur le podium. C’est un effort différent, à travers les vallons toscans et des paysages grandioses… Même si aujourd’hui, il y avait surtout de la boue. »Romain Bardet

LE CHIFFRE :

1

Inscrite au calendrier professionnel depuis 2007 et du circuit UCI WorldTour depuis l’an passé, l’épreuve italienne n’avait encore jamais vu un coureur français sur le podium.

 

L’INFO

Chute de Silvan Dillier, forfait pour Tirreno-Adriatico

Silvan Dillier a chuté aujourd’hui sur le Strade Bianche. Il souffre d’une fracture de la première phalange du petit doigt de la main gauche. Il est forfait pour Tirreno Adriatico, son remplaçant sera annoncé ultérieurement. La durée de son indisponibilité sera déterminée après des examens complémentaires en Suisse.

 

DIDIER JANNEL : « LES MEILLEURS SONT DEVANT »

« C’est une journée difficile qui se termine bien. Les Strade, c’est un cyclisme particulier et très dur. Les images sont belles. On avait mis une stratégie offensive en place. Les gars devaient servir de relais à Romain mais aussi avoir un coup d’avance. Et nous y sommes parvenus avec Pierre (Latour) et Quentin (Jaurégui) qui a fait un boulot extraordinaire. Malgré les conditions très difficiles, nous avions courageusement reconnu les derniers secteurs hier. Cela a servi à Romain. Il va chercher une magnifique deuxième place. Après sa victoire en Ardèche, il montre qu’il est déjà performant. ll fallait être malin et jouer fin, c’est ce que Romain a fait. Aujourd’hui, les meilleurs sont devant. »