Langue FR

Roulons Solidaires

Participez à Roulons Solidaires et aidez l’Institut Pasteur !

Nous vous invitons sur les routes du Tour de France et dans les agences commerciales du Groupe à participer à cet élan de solidarité !

Le principe est simple : pédaler sur des vélos fixes (dispositif home-trainers) pour cumuler le plus de kilomètres

Pour chaque kilomètre parcouru, 1€ sera reversé à l’Institut Pasteur pour soutenir les travaux de recherche sur les maladies neuro-dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

En famille, en solo, entre amis, parce que vous êtes fan de cyclisme ou simplement pour participer à une bonne action, quel que soit votre âge, votre sexe, votre condition physique ou le nombre de kilomètres parcourus, « Roulons Solidaires » s’adresse à vous tous !

Nombre de kilomètres parcourus à ce jour:




Augmenter la cagnotte directement de chez vous sur internet

Cette année le projet prend le virage du digital et se développe pour être accessible à tous.

En effet, une application Facebook sera mise en place sur la page officielle de l’équipe : https://www.facebook.com/cyclisme.ag2rlamondiale

Cette application sera composée d’une jauge de 0 à 10 000€ que les fans pourront faire augmenter en direct.

Pour faire monter cette jauge, il vous suffit après vous être inscrit sur cette application :

  • Soit : de poster vos photos directement sur l’application
  • Soit : d’envoyer un message de soutien à l’équipe via Twitter / Facebook / Instagram avec le hashtag #ALLEZALM.

A la fin du Tour de France, la somme atteinte entre 0 et 10 000€ sur cette jauge s’ajoutera au total récolté en pédalant.




Fidèle à ses engagements en faveur de la lutte contre la perte d’autonomie, AG2R LA MONDIALE soutient les travaux du département Neuroscience de l’Institut Pasteur, notamment l’unité de recherche Perception et Mémoire du Dr Pierre-Marie Lledo.

Ses chercheurs ont fait une découverte porteuse d’un espoir considérable pour le traitement des maladies neurodégénératives, comme Alzheimer ou Parkinson.

Ils ont montré que notre cerveau conserve la capacité de produire tout au long de notre vie des nouveaux neurones. Leurs travaux ont prouvé qu’il était possible de guider ces néoneurones jusqu’aux régions malades du cerveau d’où ils ont disparu.

Ces résultats ouvrent de nombreuses perspectives de recherche pour la mise au point de protocoles thérapeutiques visant à ralentir le développement de ces maladies.

Informations supplémentaires