Langue FR

Actualités

Romain Bardet : "Le Tour de France sera l’objectif prioritaire de la saison"

Les grandes étapes de la saison 2017 de Romain Bardet

Romain, quels seront les grands axes de votre programme 2017 ?

Tout n’est pas encore totalement défini, notamment pour ma reprise, car il reste des incertitudes, liées au calendrier de l’UCI WorldTour.
Ce qui est certain, c’est que je ne participerai pas au Tour d’Italie, comme je l’ai un temps envisagé. Le Tour de France sera, comme au cours des saisons passées, l’objectif prioritaire de la saison.
Avec l’encadrement de l’équipe AG2R LA MONDIALE, nous avons longuement analysé le parcours des deux courses, pesé le pour et le contre.
J’avais envie de découvrir le Giro mais il nous a semblé plus intéressant, dans l’immédiat, de choisir un programme qui ressemblera dans les grandes lignes, à celui des saisons précédentes. C’est un programme qui me réussit bien et laisse encore entrevoir des perspectives de progression.

Pourquoi avoir mis autant de temps à prendre une décision ?

Ce ne sont pas des décisions qui se prennent à la légère. Il y a une réflexion qui va bien au delà la simple étude des cartes des parcours respectifs. Il y a eu une authentique mise en perspective des enjeux et une vraie discussion avec la direction de l’équipe et mon entraîneur.

Qu’attendez-vous du Tour de France ?

Le parcours est intéressant, avec les cinq massifs montagneux de France. Il comporte des contre-la-montre stratégiques et peut être moins de haute montagne mais semble pouvoir réserver davantage de surprises. C’est ce côté qui me plaît. Comme je l’ai déjà dit, il faudra être inventif."

Quels seront vos objectifs  2017 ?

"Le Tour de France est bien entendu l’objectif principal. Je ne raisonne pas en termes d’objectifs chiffrés mais de qualité de la performance. Je sais que ma deuxième place de la saison dernière génère des attentes mais je ne fais pas de fixation sur un résultat brut, plutôt d’un niveau de performance à pérenniser et une expérience à accroitre.
Ce qui est certain, c’est que j’ai passé un cap dans ma progression générale qui est linéaire depuis mes débuts, que ce soit en termes de résultats mais aussi de données physiques, et que je ne suis pas encore arrivé à mon maximum.
Pour le reste, il y aura d’autres temps forts comme Liège-Bastogne-Liège pour lequel j’éprouve un réel attachement mais aussi des courses par étapes d’une semaine comme Paris-Nice, le Tour du Pays Basque ou le Critérium du Dauphiné. Gagner des étapes, essayer de porter un maillot de leader sur ce type d’épreuves qui me plaisent, est aussi un beau défi."

Ou en êtes vous de votre préparation ?

"Après mes vacances, j’ai repris l’activité physique un peu avant le stage de Vaujany, dans l’Oisans. J’en profite pour pratiquer d’autres sports que le cyclisme, comme le ski de fond ou la natation et c’est très plaisant.
Actuellement, je suis en stage à Gandia (Espagne) avec l’équipe et, désormais, la priorité est au vélo. Je reviendrai rouler à Gandia en janvier pour un autre stage. Cette période est importante car l’effectif a été largement renouvelé et nous utilisons un nouveau matériel.

La date exacte de ma reprise n’est pas encore arrêtée. J’effectuerai sans doute ma rentrée en France courant Février."

Les principales dates 2017

5-12 mars : Paris-Nice
3-8 avril : Tour du Pays Basque (Espagne)
23 avril : Liège-Bastogne-Liège (Belgique)
25-30 avril : Tour de Romandie (Suisse)
4-11 juin : Critérium du Dauphiné
1-23 juillet : Tour de France
 
Vincent Lavenu : "Un programme traditionnel"
 
"Romain souhaitait participer au Giro, mais ce n’était pas une décision à prendre à la légère. Nous avons pris en compte un bon nombre de paramètres et la discussion s’est effectuée entre notre équipe, Romain, son entraîneur et AG2R LA MONDIALE.
La meilleure solution était de repartir avec un programme traditionnel.
Le Tour de France 2017 convient aux qualités de Romain, nous allons l’accompagner pour qu’il arrive en pleine possession de ses moyens. Il a souhaité découvrir le Tour du Pays Basque, c’est une épreuve difficile où il pourra exprimer son tempérament offensif."

LE CHIFFRE : 35.5
 
Réunis en stage à Gandia entre le 6 et le 16 décembre, nos coureurs accumuleront 35.5 heures d’entraînement sur les routes espagnoles.

 

Informations supplémentaires