Langue FR

Actualités

Pozzovivo et Péraud : "On est complémentaires"

Jean-Christophe Péraud et Domenico Pozzovivo seront les deux leaders de l’équipe AG2R LA MONDIALE durant le Giro. Interview croisée.

Quelles sont vos sensations avant le départ de votre premier Giro d’Italie ?
Domenico Pozzovivo: "Je manquais de fraîcheur lors du Tour de Catalogne (21-27 mars). J’ai pris un peu de repos et cela m’a fait du bien ! Le Tour du Trentin m’a permis de retrouver des sensations et c’est assez rassurant. J’ai enchaîné avec Liège-Bastogne-Liège, mais les conditions météo très difficiles ne m’ont pas permis de m’exprimer correctement."
Jean-Christophe Péraud: "Le Tour du Trentin (19 – 22 avril) où j’ai terminé à la  neuvième place m’a permis de trouver des motifs de satisfaction. J’ai retrouvé des sensations que je n’avais pas ressenties depuis très longtemps. Après un an et demi de galère, c’est un soulagement et l’impression de sortir du tunnel. Cela me permet de débuter la course avec un peu plus de sérénité. L’équipe AG2R LA MONDIALE m’a permis de reconnaître six étapes clés de cette édition, ce n’est pas négligeable. J’ai envie de terminer ma carrière sur une bonne note et j’ai hâte que la course débute."
Que vous inspire le parcours de cette édition ?
DP
: "Je suis heureux de retrouver le Giro. L’an passé, je n’ai pas pu m’exprimer (abandon à la 3e étape sur chute), alors que j’étais en bonne forme. Le parcours me plait, mais il faudra être patient et arriver encore en forme en troisième semaine, les étapes françaises pourraient être décisives. J’ai hâte de débuter la course."
JCP: "Je pense qu’il faudra être vigilant à chaque journée ! Après le premier chrono au Pays-Bas, il faudra être vigilant sur les deux étapes en ligne. Le vent et des routes difficiles pourraient compliquer les choses et l’on pourrait perdre très gros. Dès l’arrivée en Italie, il faudra être vigilant. La course pourrait se jouer en fin de troisième semaine en France avec les passages au col Agnel (2744 mètres) et la Bonnette (2715 mètres) les 27 et 28 mai." Quelques mots sur Jean-Christophe ?
DP: "Il était en recherche de sensations depuis pas mal de temps. Je suis content de voir qu’il a retrouvé des motifs de satisfaction sur le Tour du Trentin. Je pense que nous sommes complémentaires et même si je connais plus le Giro que lui, il peut m’apporter son expérience des grands tours. Il est monté sur le podium du Tour de France, il ne faut pas l’oublier."
Quelques mots sur Domenico?
JCP: "Domenico est un excellent grimpeur. Il n’a peut-être pas eu le début de saison qu’il attendait, mais je ne me fais pas de souci pour lui. Après son abandon l’an passé au Giro sur chute, il a beaucoup travaillé pour revenir au top. Il connaît parfaitement le Giro et on est vraiment être complémentaire."

Informations supplémentaires