Langue FR

Actualités

Cherel : "Une belle carte à jouer demain"

Jan Bakelants (3e) et Mikaël Cherel (4e) ont passé la journée à l'avant sur la deuxième étape de la Méditerranéenne.

 

Jan Bakelants, troisième de l’étape et du général: "Cela a été une course très dure, très rapide, sous la pluie pendant deux heures. L’équipe a été omniprésente. On manque la victoire car je n’ai pas assez cru en mes possibilités alors que l’équipe AG2R LA MONDIALE croyait fort en moi. J’ai fait une erreur tactique en demandant à mes coéquipiers d’arrêter de rouler à un moment. C’est dommage car il ne faut pas laisser passer les occasions.
Une grande échappée est partie sans moi, avec Mika (Chérel) et Cyril (Gautier). Je suis sorti avec Alexis (Vuillermoz) et Fedrigo, on a creusé un écart important puis je suis parti seul. Cyril (Gautier) puis Mika (Cherel) m’ont aidé. Je suis un peu déçu.
J’ai 40 secondes de retard sur Grivko mais rien n’est perdu. Demain, il y a un circuit avec une bosse d’un kilomètre à 8%. Notre équipe est forte, Mika est également bien placé et il sera moins marqué que moi. Je n’ai jamais été aussi en forme à ce moment de l’année."


Mikael Cherel, 4e de l'étape et du général: "Une journée difficile avec deux heures sous la pluie qui ont  entamé les organismes. J’étais très motivé par cette étape qui passe sur mes routes d’entraînement, notamment dans le secteur du Tanneron que j’aime beaucoup. Ma femme, mes enfants, mes amis étaient sur le bord de la route. Moi qui manque parfois d’ambition et  confiance, j’étais décidé à jouer la gagne. Dans le final, j’ai anticipé mais Grivko était plus fort que moi et il a pris l’ascendant « à la pédale » Nous avons une belle carte à jouer demain avec trois voire quatre hommes capables de gagner. L’équipe AG2R LA MONDIALE est très forte sur ce genre de terrain. Aujourd’hui, nous avons mis en oeuvre la tactique qui a été définie et il ne nous a pas manqué grand chose. On prend du plaisir ensemble."

Les résultats ici
 

Informations supplémentaires