Langue FR

Actualités

TDF : le parcours 2015 dévoilé !

 

Le parcours du Tour de France 2015 a été dévoilé ce matin à Paris. Le départ sera donné d’Utrecht avec le seul contre-la-montre individuel de ces trois semaines de course, long de 14km.

De l’avis de tous, cette Grande Boucle sera difficile et favorable aux grimpeurs. Peu de répit sera laissé aux coureurs avec des étapes à risques dès la première semaine avec des pavés et du vent, puis de nombreuses étapes pour baroudeurs et grimpeurs. Une nouveauté avec un contre-la-montre par équipes qui arrivera après plus d’une semaine de course et dont l’arrivée sera jugée en montée, à Plumelec. Les grands cols seront au rendez-vous avec notamment le Tourmalet, l’Aspin , la Croix de fer, le Glandon ou encore l’Alpe d’Huez qui avait souri en 2013 à l’équipe AG2R LA MONDIALE. Un beau spectacle en perspective !

Les réactions :

Vincent LAVENU : « C’est un Tour de France qui me plaît tout particulièrement. Comme en 2014, la première semaine sera dangereuse avec des pavés, du vent et de nombreux risques. Il faudra être très attentifs et perdre le moins de temps possible. Nous aborderons ensuite la montagne. Avec cinq arrivées au sommet, le passage par le Mur de Huy ou encore la Montée Jalabert à Mende, c’est un parcours qui s’annonce très difficile et favorable aux grimpeurs comme Contador ou Quintana. Ce Tour 2015 fait la part belle aux Alpes avec beaucoup d’étapes près de chez nous, ce qui n’est pas pour me déplaire. Il n’y a pas trop de kilomètres contre-la-montre ce qui devrait nous être plutôt favorable notamment à Romain Bardet. »

Blel KADRI : « C’est un très joli parcours. Il y aura vraiment de quoi faire dès la première semaine avec le risque de vent sur les étapes en Hollande. Le Mur de Huy et les pavés devraient aussi jouer un rôle prépondérant pour le classement général et il ne faudra pas se faire piéger. Le contre-la-montre par équipe viendra clôturer ce premier cycle avec une arrivée en montée à Plumelec. La deuxième et la troisième semaine devraient être plus propices à l’équipe AG2R LA MONDIALE. Nous devrions être acteurs sur les nombreuses étapes de montagne et pour baroudeurs. Et il y a cette arrivée à la Toussuire qu’on connaît très bien puisque nous y allons régulièrement en stage et les routes de la région sont très très dures ! »

Christophe RIBLON : « Je retiens surtout qu’il n’y aura pas d’étape tranquille et il devrait se passer des choses tous les jours avec beaucoup de mouvement. Pas d’étapes de transition cette année avec des étapes en bord de mer, des arrivées en haut de monts très durs comme à Huy ou à Mende, ou encore des pavés. Le menu sera également très copieux dans les Pyrénées puis dans les Alpes avec beaucoup d’ascensions qui s’enchaînent. Ça sera encore une fois un Tour très dur avec un format d’étapes courtes qui devient intéressant. Ceux qui veulent jouer le classement général devront être très performants du début à la fin.
Nous nous sommes toujours fixés des objectifs assez élevés. On veut être au plus haut niveau et c’est pour ça qu’on travaille. AG2R LA MONDIALE investit beaucoup sur notre équipe et ça nous fait avancer. Le fait de d’avoir réalisé ce qu’on a fait cette année nous motive encore plus. Nous avons tous envie que la mayonnaise reprenne et que notre bande de copains vive encore de belles choses. »

Petit clin d’œil à la station de la Toussuire et au département des Hautes-Alpes, partenaires de l’équipe AG2R LA MONDIALE, et à qui le Tour fera honneur cette année (arrivée à La Toussuire et passage dans les Hautes-Alpes dont la journée de repos à Gap).


Informations supplémentaires