Langue FR

Actualités

TDF - Et16 : 4e et 5e au classement général

Matteo Montaguti et Samuel Dumoulin avait lancé l’équipe AG2R LA MONDIALE sur de bonnes bases  en intégrant l’échappée du jour.  L’italien de la formation de Vincent Lavenu prend d’ailleurs à l’arrivée une bonne 8e place.

Au contact des meilleurs pendant une bonne partie de l’étape, Romain Bardet a lâché prise dans l’ascension du Port de Balès. Il a pu limiter l’écart dans la descente grâce à un gros travail de Samuel Dumoulin mais il doit toutefois céder la 3e place et le maillot blanc de meilleur jeune à Thibaut Pinot.

La réaction de Romain Bardet (5e du classement général) : « La journée a été difficile. Je n’en avais pas encore trop connu sur ce Tour de France. Je me suis senti bien tout au long de  l’étape jusqu’à la dernière ascension où j’étais peut-être un petit peu trop euphorique au pied. J’ai vraiment eu un coup de moins bien en plein milieu de l’ascension. Il faut savoir gérer ses temps faibles et je dois remercier pour ça toute l’équipe AG2R LA MONDIALE et surtout Sam (Dumoulin). Il m’a permis de ne pas perdre les pédales à un moment où mentalement c’était très dur. Un regard a suffi, il a coupé son effort pour m’attendre et on a pu limiter un peu l’écart dans la descente.  Quand on cherche à attaquer et qu’on se retrouve distancé c’est toujours difficile à encaisser mais il ne faut jamais baisser les bras. Même si j’ai perdu une bataille aujourd’hui, il reste encore de belles étapes dans les Pyrénées. Je vais peut-être avoir un peu plus de liberté. L’étape de demain me correspond bien et j’espère que les jambes seront meilleures. »

L’équipe AG2R LA MONDIALE affiche depuis le départ de ce Tour de France des ambitions pour ses deux leaders : Romain Bardet et Jean-Christophe Péraud.  Alors que Romain connaissait quelques difficultés dans le Port de Balès, Jean-Christophe est parvenu à rester au contact du groupe maillot jaune. Cette stratégie permet aujourd’hui à Jean-Christophe Péraud de se replacer au 4e rang au classement général.

La réaction de Jean-Christophe Péraud (4e au classement général) : « Dans le final, Thibaut (Pinot) est monté très fort et j’ai préféré lisser mon effort. Je me doutais qu’il voulait attaquer la descente un peu tranquille alors, plutôt que de chercher à lui disputer la descente j’ai préféré en profiter pour moins taper dedans (sic). J’ai attendu que Valverde revienne et on est rentré tranquillement tous les deux.
L’équipe avait deux cartes à jouer et il ne s’agissait pas d’en sacrifier une aujourd’hui pour que finalement les deux soient perdues. J’ai donc décidé d’accompagner le groupe et je me suis contenté de suivre en espérant que Romain rentre et je suis un peu déçu pour lui. Un jour tout va bien, le lendemain tout va mal et vice-versa alors on ne peut pas tirer de plans sur la comète comme ça. Nous avons toujours deux cartes à jouer dont une qui a perdu un peu de temps mais qui peut aussi en regagner ! »

 

Informations supplémentaires