Langue FR

Actualités

Critérium du Dauphiné : Maxime Bouet offensif

Yuriy Trofimov s’est imposé aujourd’hui à Gap au terme de la 4e étape du Critérium du Dauphiné. Le russe était présent dans l’échappée du jour au sein de laquelle nous retrouvions également Maxime Bouet.

Le coureur de l’équipe AG2R LA MONDIALE a prouvé aujourd’hui son bon état de forme alors qu’il sort tout juste du Giro d’Italia. Le provençal d’adoption a finalement pris la 6ème place de l’étape, une bonne performance qui laisse toutefois un goût d’inachevé à Maxime qui partageait sa déception sitôt la ligne franchie : « Dès le départ ce matin je sentais bien cette étape, je la voyais pour moi et il y a forcément de la déception à l’arrivée. Le meilleur a gagné aujourd’hui car Trofimov était vraiment le plus fort dans le col de Manse. J’étais capable d’accrocher la 2ème place mais j’ai mal couru dans le final. Je sais que je vais assez vite au sprint et j’aurais dû aller chercher tout le monde dans le dernier kilomètre mais je suis passé à côté. Ce soir, je suis placé au général et c’est une belle satisfaction mais l’objectif était de gagner l’étape et j’ai le sentiment d’être passé tout près. Ça fait longtemps que je tourne autour de cette victoire et je me loupe encore, c’est frustrant ! Ça fait un an et demi que je galère avec les blessures et je suis tout de même content d’arriver à l’avant aujourd’hui, pour mes proches et ma famille. »

Outre la belle prestation de Maxime Bouet, il faut également souligner la bonne opération de Romain Bardet. L’auvergnat, bien aidé par ses coéquipiers, a profité du col de Mance et de sa descente pour grappiller quelques secondes au classement général où il pointe ce soir au 12e rang.

La réaction de Romain Bardet à l’arrivée: « On pensait qu’il y aurait la bagarre dans le col de Mance mais finalement il n’y en a pas eu autant qu’espéré. Quand j’ai vu que ça ne bataillait pas trop dans le peloton je me suis dit, pourquoi pas. Maxime (Bouet) était devant mais il ne jouait plus la gagne ni le maillot et ça ne changeait pas les plans de l’équipe. J’ai demandé aux copains s’ils pouvaient me lancer pour que j’essaie de reprendre un peu de temps car je suis plutôt un bon descendeur et je voulais exploiter ce terrain un peu accidenté. Je reprends quelques secondes au général et au niveau de la débauche d’énergie que ça a demandé c’est pas mal. Ce n’est pas grand-chose au vu de ce qui nous attend ce week-end mais c’est toujours ça de pris. Je finis souvent les courses à étapes plus fort que je ne les attaque mais le plus dur reste maintenant à faire ! »

Informations supplémentaires