Langue FR

Actualités

Romain Bardet : "Une journée compliquée passée sans encombre"

11e étape du Tour de France, Carcassonne - Montpellier (162,5km)

" Romain, quelle analyse fais-tu de cette étape ?
C'était une journée compliquée mais cela s'est bien passé.
Je ne perds pas de temps mais l'elle a été  usante, mentalement et physiquement.
L'équipe a su rester aux avant-postes avec Jan (Bakelants) et Mikael (Cherel). Ils m'ont très bien protégé toute la journée, ce qui m'a permis de rallier l'arrivée sans encombre.
Les sensations sont bonnes. On attend désormais la montagne.

Que t'inspire le fait que l’étape du Ventoux sera raccourcie et arrivera au Chalet Reynard?
C’est dommage car le Ventoux est un mythe et j’aurais aimé le gravir jusqu’au sommet. Mais depuis Bedoin et jusqu’au Chalet Reynard, cela reste une ascension très difficile où les meilleurs s’expliqueront. Si les organisateurs ont pris cette décision, c’est en connaissance de cause et je la respecte. Cela ne sert à rien de mettre la sécurité des coureurs et du public en danger.

Tu viens d'apprendre ta sélection aux Jeux Olympiques de Rio. Que cela représente-t-il pour toi ?
Participer aux Jeux Olympiques et porter les couleurs de la France est une grande fierté.
Il s'agit d'un événement fabuleux qui transcende la planète sport. Je suis d'autant plus heureux que les places étaient particulièrement chères cette année, et que le challenge s'annonce relevé sur un parcours sélectif.

L'an dernier, tu avais terminé 3e de l'épreuve test. Quelles sont tes ambitions ?
L'équipe de France sera très compétitive. Nous nous présenterons comme les premiers outsiders, avec pour objectif de ramener une médaille.

Quels souvenirs as-tu des JO en tant que téléspectateur ?
Les Jeux Olympiques ont marqué les étés de ma jeunesse. Sydney en 2000, Athènes en 2004... Juste avant Pékin (2008), j'avais participé aux championnats d'Europe et reçu un survêtement France que j'arborais fièrement devant ma télé en regardant les épreuves.
Pouvoir participer aujourd'hui à 25 ans à Rio est une très belle opportunité.

L’INFO

Durant la course, Jan Bakelants est devenu le papa d’une petite Julia. Toutes nos félicitations à notre coureur belge.

Additional information