Langue FR

Actualités

Vuillermoz : « Content de faire ma rentrée à Plumelec »

Avant le GP Plumelec (28 mai) et le Circuit de l'Aulne (29 mai)

 

Alexis, tu fais ta rentrée à Plumelec après ta chute durant l’Amstel Gold Race le 17 avril, comment vas-tu ?

« Beaucoup mieux. Je n’ai pas encore récupéré à 100% mais je ne suis plus pénalisé pour faire du vélo. J’ai encore des douleurs à l’épaule mais je suis dans une bonne dynamique. Il ne faut pas oublier que j’ai subi une commotion cérébrale et que j’ai connu une semaine difficile après ma chute. Je n’ai repris le vélo qu’après dix jours de repos. »

Comment juges-tu ton début de saison ?
« J’ai connu de la malchance avec des chutes dans Paris-Nice puis à l’Amstel qui, du coup, éclipsent un peu le reste. Mais si on regarde bien, en termes de sensations, de puissance et de résultats, j’ai réussi un début de saison plus consistant que la saison précédente (12e du Tour de San Luis, 5e du Critérium International, 15e du Tour du Pays Basque) et il ne faut pas l’oublier. »

Quel bilan tires-tu du stage en Espagne ?

« Nous avons bien travaillé, dans de bonnes conditions, avec une météo clémente, un staff performant et de belles infrastructures. Il a régné une bonne ambiance entre nous, tout en travaillant sérieusement. J’ai escaladé mon premier col à 3000 mètres d’altitude, ce qui est en soi un petit défi. »

Tu reprends la compétition à Plumelec, dans une course que tu as remportée l’an dernier. Qu’en attends-tu ?

« L’an dernier, j’ai bénéficié d’une super condition, liée à la fin du stage d’altitude du Lautaret. J’espère qu’il en sera de même cette saison et que je serai physiquement au point. Je compte bien être capable de jouer ma carte. Plumelec est une course qui me convient, avec, en plus, un nombreux public et une très belle ambiance. Je suis content d’y faire ma rentrée. »

Ensuite, quels seront tes objectifs ?
« J’enchaine le Critérium du Dauphiné, les Championnats de France et le Tour de France. Des courses dures, montagneuses… Avec en ligne de mire une sélection pour les Jeux Olympiques. Le Dauphiné a toujours été une course un peu spéciale où je n’ai pas toujours réussi à m’exprimer mais il y a de quoi faire une  belle seconde partie de saison. »

 

Additional information