Langue FR

Actualités

Romain Bardet : "L’équipe est taillée pour ce genre d’épreuve"

Liège-Bastogne-Liège (24 avril)

"Liège-Bastogne-Liège est une course qui m’a toujours convenu, depuis ma première participation en 2013 et dans laquelle j’ai toujours terminé dans le top 15
(13e en 2013, 10e en 2014, 6e en 2015). J’y trouve un terrain idéal, qui correspond à mes qualités. Aujourd’hui, je veux franchir encore un palier. Après un stage en Sierra-Nevada et le Tour du Trentin où les sensations sont bonnes, je sens que je possède un niveau qui peut me permettre d’être acteur dans le final. D’autant plus que l’équipe AG2R LA MONDIALE, malgré le forfait d’Alexis Vuillermoz, est taillée pour ce genre d’épreuve. Liège est une course où il faut être endurant, savoir se placer et ne pas faire d’erreur tactique dans les côtes du final. Elle se joue à la fois sur la longueur mais aussi sur quelques instants de courses décisifs.  J’aime cette course car c’est une des classiques qui me faisaient rêver lorsque j’étais gamin et parce que c’est un des "monuments" du cyclisme sur lequel je suis en mesure d’avoir des ambitions. J’aime l’ambiance qui y règne, l’enthousiasme du public.
J’espère y réussir quelque chose de beau cette année."

Julien Jurdie : "La météo pourrait compliquer les choses"
"La reconnaissance est un passage obligatoire de chaque grande classique.
Nous allons reconnaître les 90 derniers kilomètres avec la nouveauté du final, une bosse de
600 mètres sur les pavés mais avec 10% de moyenne à 3 kilomètres de l’arrivée.
Nous allons débuter de Stavelot et rouler sur les principales difficultés comme la Haute-Levée ou La Redoute, la Roche aux Faucons. Une météo difficile est annoncée dimanche en Belgique, tout le monde est très attentif aux prévisions. A l’heure actuelle, les conditions sont excellentes mais cela pourrait changer. La Doyenne est toujours une épreuve compliquée et si l'on ajoute le froid et la pluie, la journée de dimanche pourrait rentrer dans les annales."

Additional information