Langue FR

Actualités

Julien Jurdie : "Pas l'idéal, mais pas catastrophique"

Etape difficile entre Utrecht et Zélande avec la pluie et le vent. Julien Jurdie, Jean-Christophe Péraud et Romain Bardet font le point.

Julien Jurdie : "1’25’’ de perdu, c’est toujours embêtant même si une majorité de leaders et d’outsiders sont dans le même cas que nous. Il y a de la frustration mais rien n’est perdu. Romain chute au plus mauvais moment alors qu’il était avec Froome et Contador alors qu’il avait tout pour rester avec eux. En tout cas, c’était du beau spectacle avec des conditions extrêmes que personne n’avait vraiment prévues qui ont rendu la course tendue."

Jean - Christophe Péraud : "Je n'ai pas joué aujourd'hui"

39e étape / 41e général (+2'25'')

"On s’attendait à passer une journée difficile et il est arrivé ce que l’on craignait. On a perdu du temps mais ce n’est pas catastrophique. Après, trois coureurs qui jouent le classement général arrivent dans le premier groupe dont deux, Contador et Froome, qui semblaient déjà un peu au dessus de nous. C’est dommage. Je n’ai pas eu l’impression de défendre mes chances comme j’aurais pu. J’étais déjà dans l’herbe pour éviter une chute avant que la bordure ne démarre. Cela a été ensuite une course de remontée de groupes en groupes. Je n’ai pas joué aujourd’hui."

Romain Bardet :
"En chasse toute la journée"

 
45e étape / 78e général (+3')
 
 "J’étais dans la bonne cassure jusqu’à une chute avec Bouhanni dans un rond-point. Je ne pouvais pas être mieux placé. Je me suis relevé assez vite mais deux pelotons sont passés. J’ai ensuite été en chasse toute la journée. On a roulé fort, notamment avec Astana et Fdj. C’était une belle course de mouvement mais j’ai encore connu un peu de malchance. La journée était très nerveuse depuis le km 30. Dès qu’il y a de la pluie et du vent, cela déchaine tout le monde. Il y a eu des chutes, des cassures. C’est le Tour. Il n’y a pas de fatalisme. Il reste beaucoup de route d’ici Paris."

Additional information